Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Accueil > Actualité > L'actualité de l'alternance > Alternance : Les questions à se poser pour bien choisir sa formation

Alternance : Les questions à se poser pour bien choisir sa formation

Date de publication : 09/10/2019
Il existe de nombreux cursus en alternance dans tous les domaines et pour tous les niveaux de diplôme, alors quelle formation choisir parmi cet important catalogue !  5 questions doivent à tout prix trouver une réponse avant de se lancer : Quels avantages l’alternance apporte par rapport au circuit classique de la formation initiale ? Quelles sont les qualités et reconnaissances de ces formations en alternance ? Comment savoir si ces formations s’inscrivent dans son projet professionnel ? Y a-t-il un accompagnement particulier pendant ces années d’études ? Et enfin, ces formations en alternance amènent-t-elles toutes à un emploi ?

Alternance : Bien choisir sa formation

Quels avantages apporte l'alternance par rapport au circuit classique de la formation initiale ?

Le principal point positif de l’alternance est sans conteste le fort niveau de professionnalisation. Les programmes garantissent des phases d’immersion de longue durée au sein de l’entreprise pendant un ou deux ans, selon le cursus choisi.

Ce type de formation permet à l’étudiant de s’imprégner de la culture de l’entreprise, de s’insérer dans l’équipe et de gérer des missions concrètes en mettant en application les connaissances théoriques acquises à l’école. Ceux qui ont suivi cette voie ont quasiment tous décroché un travail en CDI avant la fin de leur cursus ou dans quelques mois suivant la sortie.

Quelles sont les éléments de reconnaissance sur le marché de ces formations en alternance ?

Le premier gage de qualité est celui du diplôme que la formation en alternance permet d’obtenir (BTS, DUT, licence, master) ou du titre certifié, inscrit au Registre national des certifications professionnelles (RNCP).

En d’autres termes, la formation est reconnue par le ministère de l’Éducation nationale ou par le ministère du Travail et donc elle remplit certains critères en termes de qualité et de professionnalisation.

À noter que l’ancienneté de l’école peut également être un bon indicateur de performance. Il est intéressant de connaître le taux de réussite aux examens.

Comment savoir si ces formations s’inscrivent dans son projet professionnel ?

Avant de se lancer, il faut faire le point sur son projet  professionnel. Il faut mieux choisir au départ une formation qui correspond au mieux à ses choix de métiers plus tard.

Une expérience professionnelle est toujours bénéfique et valorisable, alors dans le cas où vous souhaitez vous réorienter après, il ne faut pas paniquer et rester positif !

Y a-t-il un accompagnement particulier pendant ces années d’études ?

L’école, le lycée, l’université ont un rôle majeur à jouer dans le suivi de ses étudiants à commencer par l’assiduité en cours. Mais il faut surtout s’assurer d’un solide accompagnement dans le cadre professionnel, que ce soit pour la recherche d’une entreprise ou la cohérence des missions avec la formation en alternance.

Dans le cadre de l’apprentissage, un outil est très utile « le carnet de liaison » qui doit circuler entre les équipes pédagogiques et le tuteur.

Une année voir deux années d’alternance dans une entreprise cela peut être long et il faut bien entendu que l’étudiant est une activité proche d’une activité de salarié comme si il était en CDD ou CDI.

Ces formations en alternance amènent-t-elles toutes à un emploi ?

Même s’il n’est pas du ressort de l’école de vous trouver un CDI, l’alternance doit booster votre employabilité. Le taux d’insertion professionnelle est donc un bon moyen de mesurer l’efficacité d’une formation.

Les régions demandent aux CFA de leur fournir leurs résultats. Les universités publient des rapports détaillés de chaque formation, à consulter sur son site.

De plus, les branches professionnelles sont aussi à l’écoute de ces résultats prouvant que la formation répond aux besoins des entreprises pour des futurs embauches.

D'autres articles qui pourraient vous plaire

Contrat d’apprentissage : un futur prometteur ?
02/06/2020
Le contrat d’apprentissage est en pleine essor ces dernières années. C’est un rapport gagnant/gagnant entre l’apprenti et l’entreprise. Le modèle de l’alternance séduit et il y a de bonnes raisons. Entre 2018 et 2019, le nombre d’alternants en France est passé de 437 000 à 485 800 avec, à l’époque, l’objectif à atteindre de 500 000 étudiants en contrat d’apprentissage. Mais l’avenir du contrat d’apprentissage est maintenant, dans le contexte actuel, délicat à prévoir pour la suite de l’année 2020 et la rentrée en septembre. Les étudiants sont dubitatifs et se posent la question si, dans les temps à venir, les entreprises pourront être en capacité d’ouvrir leurs portes à des alternants ? Nous vous proposons deux différents cas de figure : un avenir maussade pour les aspirants alternants et, inversement, un avenir plus positif.

...




Covid 19 : Que faire lorsqu’on est en stage ou en alternance ?
22/04/2020
Depuis l’annonce du 16 mars, tous les établissements scolaires et d’enseignement supérieur sont fermés. Une mesure qui pose beaucoup de questions notamment pour les stagiaires, alternants et apprentis. Que vous soyez au lycée, à l’université ou en école privée des mesures sont prises si vous deviez ou si vous êtes actuellement en formation en milieu professionnel. Le ministère de l’Éducation nationale a dévoilé des dispositions pour assurer la continuité pédagogique des formations. Nous vous proposons de tenter de vous éclairer sur cette situation totalement inédite et qui vient bousculer bien des stages et l’organisation de ceux qui ont prévu d’intégrer prochainement leur entreprise.

...